Assurance auto au kilomètre

Auteur : La rédaction Devis Assurance Auto     -     Mise à jour : 138 jour(s)
Simulation assurance auto km
La formule Pay As You Drive ou assurance auto au kilomètre consiste pour le conducteur à payer pour son utilisation effective du véhicule assuré. Une simulation des offres d’assurance auto en ligne facilite la recherche du contrat le plus intéressant en termes de garanties et de tarif. Le recours au comparateur de devis d’assurance auto est gratuit et sans engagement.

Qu’est-ce que l’assurance auto au kilomètre ?

Importée des États-Unis, l’offre d’assurance auto au kilomètre repose sur un principe simple : le montant de la prime annuelle est proportionnel au nombre de kilomètres parcourus, autrement dit, à l’utilisation réelle du véhicule. Ce type de contrat baptisé « Pay as you drive » (PAYD) dans les pays anglo-saxons permet aux automobilistes qui roulent peu de faire baisser la cotisation de manière significative.
>> CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR VOTRE DEVIS GRATUIT <<
Si l’assureur se permet d’accorder une remise sur le tarif de l’assurance au kilomètre, c’est parce qu’il estime moindre la probabilité qu’une voiture qui circule peu sur les routes soit impliquée dans un sinistre. Comme le plafond de kilométrage est faible, les assurés sont encouragés à laisser le plus possible leur voiture au garage. Or, c’est le type de comportement que les compagnies souhaitent promouvoir auprès de leurs adhérents. Attention, même si le véhicule ne roule pas du tout pendant une année, cela ne signifie pas que le propriétaire n’ait aucune cotisation à payer. En effet, même lorsqu’il est en stationnement dans un parking ou un garage, le véhicule est exposé à certains dangers, notamment le vol, l’incendie, le bris de glace. En conclusion, même en ayant parcouru zéro kilomètre, l’assuré doit payer un montant minimal. Ce risque doit être couvert en permanence.

Comment fonctionne l’assurance auto au kilomètre ?

Quand on parle d’assurance au kilomètre, deux types d’offres existent :
  • Le forfait kilométrique
Il s’agit de la formule la plus courante. En fonction de ses habitudes de conduite, il s’accorde avec l’assureur sur un plafond annuel à ne pas dépasser pour bénéficier d’un tarif d’assurance auto plus attractif. En fonction des compagnies, ce plafond peut aller de 4 000 km à 20 000 km. Une fois ce forfait fixé, l’assuré est libre dans le choix de ses trajets, à condition qu’il respecte la limite convenue. À chaque échéance, il faut lui transmettre un relevé kilométrique ou approcher un garagiste partenaire de la compagnie pour procéder à un relevé du compteur. Dans l’éventualité d’un dépassement du kilométrage maximum fixé avec l’assureur, ce dernier facture le surplus au prix fort. De plus, il peut réviser la prime ou les franchises à la hausse, voire, en cas de sinistre, diminuer le montant de son indemnisation et refuser la prise en charge convenue même si son client a souscrit la garantie correspondante.
  • Le système « Pay as you drive »
Aucun forfait global n’est défini. Chaque mois, l’assuré paie une prime calculée sur la base de la distance effective parcourue. Dans certains cas, l’assureur pose gratuitement un boitier électronique connecté sur la voiture et grâce à une géolocalisation permanente, peut déduire en temps réel le kilométrage réalisé. Ce dispositif surveille également le comportement de l’automobiliste et selon qu’il est prudent ou non, lui permet soit d’être récompensé, soit d’être sanctionné.

Quelle est la cible de l’assurance auto au kilomètre ?

L’assurance auto au kilomètre s’adresse de manière générale aux « petits rouleurs », une appellation qui dans ce cas précis, regroupe différents types de profils :
  • Les petits rouleurs qui se déplacent fréquemment, mais ne parcourent que des distances très courtes ou qui roulent occasionnellement sur de longues distances (par exemple pour partir en vacances). Il s’agit généralement des étudiants qui résident au cœur des grandes villes bien desservies par les transports en commun ou des retraités plutôt sédentaires.
  • Les jeunes conducteurs qui roulent peu ont intérêt à adopter une assurance au kilomètre afin de réaliser des économies, d’autant qu’ils doivent payer des surprimes à cause du risque accru que les assureurs associent à leur inexpérience.
  • Les propriétaires de véhicules d’appoint (camping-car, modèle de collection, véhicule secondaire utilisé uniquement pendant les week-ends…)

Quel est le coût d’une assurance auto au kilomètre ?

Le calcul de la prime d’assurance auto au kilomètre prend en compte trois grandes catégories de critères :
  1. les critères liés au conducteur : âge, sexe, lieu de résidence (code postal), situation familiale et professionnelle, ancienneté du permis de conduire, coefficient de bonus-malus, historique au volant, etc.
  2. les critères liés à la voiture : marque et modèle, type de motorisation, puissance fiscale, état (neuf/occasion), année de première mise en circulation, usage prévu (privé, professionnel mixte), fréquence d’utilisation, distance annuelle parcourue, lieu de stationnement (box individuel fermé, parking collectif ouvert ou fermé, voie publique), conducteurs secondaires,
  • la politique commerciale de l’assureur.
Une simulation d’assurance auto au kilomètre est conseillée pour obtenir des propositions personnalisées correspondant aux critères spécifiés au moment de la demande. Lorsque les offres s’affichent, il ne reste plus qu’à sélectionner le contrat le plus intéressant en termes de garanties et de prix. Pour rappel, le montant de la prime augmente avec le nombre de kilomètres annuels autorisé.

Quels sont les avantages d’une assurance auto au kilomètre ?

  • Elle coute moins cher
Les assureurs estiment que l’assurance auto au kilomètre permet de réaliser des économies d’environ 40 % par rapport aux contrats classiques pour les « petits rouleurs », qui n’effectuent que des trajets courts avec le véhicule concerné, parce qu’ils privilégient les transports en commun ou disposent d’une voiture principale dont ils se servent de manière régulière, réservant l’autre à un usage occasionnel.
  • Son contenu peut être élaboré sur mesure
Assurer une voiture qui roule peu et vouloir payer moins cher ne signifie pas forcément devoir se contenter d’une couverture médiocre. Les personnes qui choisissent une assurance auto au kilomètre peuvent bénéficier des mêmes formules et garanties que les autres assurés.
  • Les formules : assurance au tiers (responsabilité civile), au tiers étendu, tous risques.
  • Les garanties : vol, incendie, bris de glace, assistance, prêt d’un véhicule de remplacement en cas de panne, garantie conducteur…
  • Les options : protection des effets personnels, des accessoires…
Ceux qui optent pour le forfait kilométrique doivent néanmoins faire attention à ne pas dépasser le plafond fixé, sinon ils s’exposent au paiement d’une prime additionnelle ou à la réduction de l’indemnisation convenue en cas de sinistre. En cas de non-utilisation de tous les kilomètres accordés en début de contrat, certaines compagnies acceptent de les reporter sur l’année suivante ou de rembourser la prime déjà versée au prorata. Pour éviter d’atteindre la limite, il est conseillé de privilégier la marche, le vélo ou les transports en commun lorsque le déplacement le permet.
  • Elle est écologique
Dans la mesure où l’assuré roule peu, il rejette moins de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.
  • Elle est pratique
De nombreux assureurs encouragent l’installation d’un boitier connecté sur le véhicule des adeptes de la formule au kilomètre. Ainsi, l’assuré n’a pas besoin d’effectuer un relevé annuel de la distance totale qu’il a parcourue pour la communiquer à l’assureur, ce dernier en a une vision en temps réel et peut même envoyer une alerte au client d’un risque de dépassement de son forfait avant échéance, afin de l’inciter à réduire l’utilisation du véhicule. Par ailleurs, le boitier étant doté d’un module de géolocalisation, la recherche de la voiture en cas de vol est facilitée.
>> CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR VOTRE DEVIS GRATUIT <<
Toutefois, pour ceux qui se préoccupent de la confidentialité de leurs données personnelles, il existe des formules au kilomètre sans boitier. Il appartient à l’assuré de faire constater chaque année à l’échéance du contrat le nombre total de kilomètres parcourus. Entretemps, l’assureur n’a pas accès à ses données privées.

 

Ces contenus pourraient également vous intéresser

Cliquez ici pour obtenir votre devis gratuit dès maintenant

Cliquez ici pour obtenir un devis gratuitement !